Maison Ikkoku

 

Fiche de la série

 

Titre japonais : Mezon Ikkoku

Titre international : Maison Ikkoku

Titre français : Juliette je t’aime

Nombre d’épisodes : 96

Recommandation : Déconseillé aux moins de 16 ans

Studio : Studio Deen

 

Première diffusion : 26 mars 1986 – 2 mars 1988 (Fuji Television)

Première diffusion française : 1988 (TF1)

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 6e (1986), 3e (1987), 9e (1988)

Yūsaku Godai est un ronin, un aspirant étudiant qui prépare son examen d’entrée à l’université. Mais ses répétitions sont perturbées par Yotsuya, Akemi Roppongi et Hanae Ichinose, les autres locataires de sa pension, la Maison Ikkoku, qui passent leur temps à faire la fête dans sa chambre. Exaspéré, il décide de partir, mais renonce quand arrive la nouvelle gérante, Kyōko Otonashi, dont il tombe sous le charme. Il doit cependant faire face aux accusations de voyeurisme d’Akemi, puis à une fête de bienvenue organisée pour Kyōko dans sa chambre alors qu’il passe son examen d’entrée le lendemain. Comprenant la situation, Kyōko tente en vain de prendre la défense de Yūsaku. Au matin, Yūsaku se lève trop tard pour son examen et, donc, le rate. Ainsi commence l’histoire de Yūsaku et Kyōko.

 

Episodes

 

Episode 14 : Tu l'as fait, Godai ! Le premier rendez-vous avec Kyōko

Yūsaku obtient sa première paie pour ses cours privés. Il décide d’utiliser l’argent pour un rendez-vous avec Kyōko. Il trouve le courage de l’inviter à dîner, mais Kyōko se trompe sur le nom du restaurant. Pendant ce temps, les autres pensionnaires organisent une fête pour Kyōko dans le restaurant où elle croit retrouver Yūsaku.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 19e (1986)

 

Episode 31 : Scandale à Ikkoku ! Godai emménage !?

Kyōko découvre que Yūsaku vit avec une autre femme et décide de l’ignorer définitivement. Yūsaku tente de lui faire passer un message par Yotsuya, Akemi et Hanae, mais ils se trompent et Kyōko prétend à Yūsaku qu’elle a de nouveaux locataires et qu’elle ne peut pas le reprendre. Le patron du Chachamaru décide d’intervenir pour aider Yūsaku.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 15e (1986)

 

Episode 32 : Un œuf mystérieux ? Le cadeau dangereux de Yotsuya

En pleine nuit, Yotsuya confie un œuf à Yūsaku. Constatant le lendemain qu’il n’a pas rêvé, Yūsaku est paniqué par cet étrange don, qui surprend et inquiète les autres pensionnaires. En attendant le retour de Yotsuya, Yūsaku réfléchit à ce qu’il doit faire jusqu’au moment où Kentarō vole l’œuf et le laisse accidentellement tomber, le cassant.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 20e (1986)

 

Episode 37 : La folle fête costumée ! La transformation radicale de Kyōko

Pendant que les pensionnaires font la fête dans la chambre de Yūsaku , Kyōko reçoit un grand miroir. Pour l’étrenner, elle fait le tour de sa garde-robe. Elle décide d’essayer son ancien uniforme de lycée quand Hanae la surprend. Bientôt, tout le monde porte un costume, sauf Yūsaku . Finalement, Yūsaku décide de mettre aussi son uniforme.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 14e (1986)

 

Episode 40 : Cruelle tendresse ! Sentiments d’amour à Noël

Pendant que Kyōko et les pensionnaires fêtent Noël au Chachamaru, Yūsaku et Sakamoto recherchent le caillou de Kyōko que Sakamoto a oublié dans le train. Yūsaku finit par le retrouver dans une poubelle de la gare, mais c’est à ce moment que le train part, avec le sac de Godai contenant le cadeau de Kyōko à l’intérieur.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 11e (1986)

 

Episode 84 : 100% suspicieux ! La nuit scandaleuse de Kyōko

Kyōko est en rendez-vous avec Shun, qui lui met la pression pour la pousser à le choisir. Cherchant une échappatoire, elle essaie de contacter Yūsaku, mais il est absent. Lorsqu’elle fond en larmes, Shun accepte de la ramener chez elle. Pendant ce temps, Yūsaku accompagne le père de Kyōko, qui recherche sa fille.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 14e (1987)

 

Episode 94 : Ce n’est pas gagné ! La déclaration désespérée de Godai

Alors que Kyōko avoue à ses parents qu’elle est en couple avec Yūsaku, celui-ci cherche le courage, le bon moment et la bonne formule pour demander Kyōko en mariage, mais au moment fatidique, il est interrompu par les autres locataires. Le lendemain, le père de Kyōko, grippé, se rend à l’école de Yūsaku pour s’opposer au mariage.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 16e (1988)

 

Episode 96 : Tant qu’il y a de l’amour ! Ikkoku pour toujours !!

Un an a passé. Le mariage approche. Kyōko et Yūsaku obtiennent la bénédiction des parents de Sōichirō. Ils commencent à emménager dans la même chambre de la pension. Kyōko décide de faire ses adieux à Sōichirō en rendant ses affaires à ses parents. Elle se rend sur sa tombe et a la surprise d’y retrouver Yūsaku en train de prier.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 1er (1988)

 

Personnages

 

Yūsaku Godai

Résident de la chambre 5. Yūsaku est un étudiant rêveur, timide et maladroit. Il est régulièrement victime des autres pensionnaires, qui choisissent sa chambre pour faire la fête ou volent ses victuailles. Il a le coup de foudre pour Kyōko dès qu’il la voit et renonce à quitter la pension pour pouvoir être avec elle, mais peine à déclarer ses sentiments.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 8e (1986), 6e (1987), 11e (1988)

 

Kyōko Otonashi

Gérante de la pension. Kyōko est devenue récemment veuve et vit dans le souvenir de son défunt mari. Fuyant ses parents qui veulent qu’elle se remarie, elle accepte l’offre de son beau-père de reprendre la gérance de la Maison Ikkoku. Douce et polie, elle montre cependant un visage plus effrayant quand elle est furieuse ou jalouse.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 3e (1986), 2e (1987), 2e (1988)

 

Yotsuya

Résident de la chambre 4. Yotsuya est un homme mystérieux, dont les autres pensionnaires ne savent rien. Il semble avoir un travail, mais personne ne sait lequel. Il est toujours vêtu d’un complet ou d’un yukata et parle de manière très formelle. Il tourmente régulièrement Yūsaku en faisant la fête dans sa chambre ou en l’espionnant par un grand trou dans le mur de sa chambre.

 

Palmarès à l’Anime Grand Prix : 16e (1986)

 

Musique

 

OP – Kanashimi yo Konnichiwa (Yuki Saitō)

OP3 – Suki sa (Anzen Chitai)

OP4 – Sunny Shiny Morning (Kiyonori Matsuo)

OP5 – Hidamari (Kōzō Murashita)

 

ED2 – Ci-ne-ma (Picasso)

ED4 – Fantasy (Picasso)

ED6 – Begin the Night (Picasso)